À la gare Montparnasse, l’emmerdement maximal était prédit

La loi de l’emmerdement maximal. C’est justement au cours du fameux week-end de chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, celui au cours duquel la SNCF doit transporter un million de voyageurs sur l’ensemble de ses lignes, qu’une panne d’aiguillage à Vanves au sortir de la gare parisienne de Montparnasse a fait s’écrouler dimanche et jusqu’à lundi toute l’organisation du trafic entre la capitale et l’ouest de la France, gérée forcément sur le fil du rasoir. Sans parler de l’évacuation d’une partie du hall de la gare à cause de la présence d’un sac abandonné que les démineurs ont dû faire exploser. Et d’un intempestif bug informatique. La totale. Et des trains immobilisés.
Lire la suite

À la gare Montparnasse, l’emmerdement maximal était prédit : Lire l’article complet sur Slate.fr