Espionnage, hacking, usurpation d’identité : on en sait plus sur le cabinet noir d’Uber

Le cabinet noir d’Uber, dont un ancien salarié a révélé l’identité fin novembre, se livrait selon lui à de multiples activités. Surveillance, hacking ou encore usurpation au sein de la concurrence auraient permis au service de VTC d’obtenir des informations stratégiques. [Lire la suite]

Espionnage, hacking, usurpation d’identité : on en sait plus sur le cabinet noir d’Uber : Lire l’article complet sur Numerama