CNIL : 75 000 euros d’amende pour une faille de sécurité, sans mise en demeure préalable

Sans mise en demeure préalable, la CNIL vient d’infliger une sanction de 75 000 euros à une association gérant des demandes de logement. L’autorité administrative lui reproche d’avoir « insuffisamment protégé les données des utilisateurs de son site Internet » en se dispensant de « mesures élémentaires » de sécurité.

CNIL : 75 000 euros d’amende pour une faille de sécurité, sans mise en demeure préalable : Lire l’article complet sur Next INpact – Actualités