Ces victimes de ransomware pensaient que leurs sauvegardes étaient en sécurité. Elles avaient tort

Les victimes de rançongiciel découvrent souvent un peu trop tard que leurs sauvegardes sont en ligne et sont également chiffrées par les hackers, avertit un organisme officiel. La méthode la plus courante pour créer des sauvegardes de données résilientes est de suivre la règle du "3-2-1".

Ces victimes de ransomware pensaient que leurs sauvegardes étaient en sécurité. Elles avaient tort : Lire l’article complet sur ZDNet actualites